Accueil du site > BIOTECH DIRECT > Biocitech s’émancipe

Biocitech s’émancipe

mercredi 11 décembre 2013

Sanofi a signé un protocole d’accord avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC) en vue de la reprise progressive par cette dernière du parc biotech de Romainville.

Le 9 décembre 2013, la CDC, représentée par Jean-Pierre Jouyet et Stéphane Keïta, respectivement directeur général et directeur du développement territorial et du réseau, et Sanofi, représentée par Philippe Peyre, son secrétaire général, ont signé un protocole d’accord relatif à la reprise par la CDC du site Biocitech – après une première entrée au capital du bioparc en mai 2011 –, parc d’activités dédié aux sciences de la vie et acteur majeur pour le développement des biotechnologies du département de Seine-Saint-Denis et de la région Île-de-France.
Cette signature s’est déroulée en présence de Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, député de Seine-Saint-Denis, de Stéphane Troussel, président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, de Gérard Cosme, président de la communauté d’agglomération Est Ensemble, de Corinne Valls, vice-présidente du Conseil général de Seine-Saint-Denis et maire de Romainville, et de Jean-François Boussard, président de Biocitech SAS.
Créé en 2003, Biocitech résulte de l’engagement pris en 2002 par Sanofi de conduire une opération de réindustrialisation en partenariat avec les collectivités locales. Aujourd’hui, le parc spécialisé en biotechnologies et en sciences du vivant accueille 25 sociétés de biotechnologies et près de 350 personnes sur la commune de Romainville. Son offre s’adresse à des entreprises de biotechnologie, biopharmacie et chimie fine à la recherche d’un environnement industriel et de services associés adaptés à leur développement. Le parc d’activités Biocitech est un des acteurs importants du réseau Medicen Paris Région, le pôle de compétitivité mondial de l’Île-de-France pour la santé et les nouvelles thérapies.
Cet accord, établi en collaboration avec les collectivités territoriales et les acteurs institutionnels franciliens, a pour principal objectif le développement du parc d’activités. Le parc sera détenu par la société Biocitech Immobilier au capital de laquelle la CDC entrera dans un premier temps à hauteur de 40 %.
Les 60 % restants seront acquis par la CDC à l’issue des travaux de réaménagement du bâtiment Galien, qui accueillera courant 2015 la société Galapagos. En outre, cette opération s’accompagne de la réhabilitation et de la reconfiguration d’une réserve foncière d’environ 3,4 hectares, dans l’optique d’un programme de dynamisation du territoire.
L’objectif est de faire de Biocitech un campus ouvert favorisant la complémentarité et les synergies pour des sociétés au cœur de l’innovation. Il s’agit donc de renforcer et valoriser ses principaux atouts :

  • un ensemble immobilier et un savoir-faire industriel uniques ;
  • un service pour de jeunes entreprises innovantes en croissance ;
  • une offre adaptée à l’accueil des PME de biotechnologies mais aussi à des activités diversifiées telles que l’imagerie, les dispositifs médicaux, le diagnostic et/ou l’environnement ;
  • un écosystème actif et pérennisé grâce à l’engagement de ses résidents.

Cet accord marque le commencement d’une nouvelle dynamique de croissance pour le parc d’activités, portée par un plan d’investissements visant à optimiser et rationaliser les installations. Il permet également de mobiliser tous les partenaires en vue de pérenniser l’implantation des actuels locataires et d’attirer de nouveaux résidents, tout en valorisant la réserve foncière.

Source : Biocitech, Andrew Lloyd & Associates

SPIP Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | mentions légales | logo Lavoisier logo facebook logo twitter Se connecter