Accueil du site > MEDTECH > L’infection phagique, séquence par séquence

L’infection phagique, séquence par séquence

lundi 14 janvier 2013

par Agnès Vernet

Les progrès de l’imagerie électronique permettent d’analyser des mouvements de plus en plus fins et explicitent la séquence de l’infection des bactéries par le phage T7.

Les bactériophages sont des éléments-clés de la dissémination de gènes de résistance aux antibiotiques. Pour comprendre ce processus, les biologistes de l’Université du Texas à Austin ont étudié par cryotomographie électronique la séquence de l’infection d’Escherichia coli par le bactériophage T7. Ils ont ainsi pu réaliser une reconstruction en haute définition de la série de modifications structurelles qui permettent aux phages d’injecter son ADN dans l’hôte visé.
La clé de l’attaque se trouve dans la queue du phage. Cet organe du virion comporte six fibres dont les variations de conformation permettent au phage de se déplacer le long de la bactérie afin de choisir un point d’entrée. Ces recherches suggèrent que le phage commence par s’attacher à la bactérie avant que ses fibres caudales ne s’étendent. Des changements conformationnels qui sont d’ailleurs cruciaux pour induire l’injection de l’ADN phagique dans le cytoplasme de l’hôte infecté. La membrane se ressoude alors, enfermant l’ADN viral.
Ces travaux proposent une description détaillée des phases intermédiaires de l’infection bactériophagique. Pour la première fois, ils présentent des images suggérant les changements de conformation des fibres de la queue du virus.

Hu B et al. (2013) Science, doi:10.1126/science.1231887

Reconstruction tridimensionnelle du phage T-7
© d’après Hu et al. 2013 Science Express

Reconstruction du phage T-7 en 3-dimensions

SPIP Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | mentions légales | logo Lavoisier logo facebook logo twitter Se connecter