Accueil du site > BIOTECH DIRECT > La fin des business angels...?

La fin des business angels...?

mercredi 6 juin 2012

par Safi Douhi

Les résultats d’un sondage publié sur le site chefdentreprise.com montrent que seuls 16 % des dirigeants d’entreprise de la communauté Oséo Excellence interrogés déploient régulièrement ou occasionnellement leurs ailes au profit de jeunes entreprises.

C’est un mal chronique : la France manque de business angels, ces mécènes de l’innovation qui investissent dans les jeunes entreprises des secteurs à fort potentiel de croissance, celui des biotechnologies notamment, pour ne citer que lui. Le site internet chefdentreprise.com a réalisé, début juin, un sondage auprès d’un panel de dirigeants d’entreprise sur leur perception des business angels. Et le moins que l’on puisse dire est que la tendance ne semble pas devoir changer.
L’enquête a été menée auprès des dirigeants des entreprises membres de la communauté Oséo Excellence, un réseau numérique constitué de 2 000 dirigeants d’entreprise labellisées Oséo dont les perspectives de croissance sont les plus prometteuses. 935 (47 %) d’entre eux ont répondu aux questions.
À la question « êtes-vous business angel ? », 2 % ont répondu être vraiment engagés dans cette activité, 14 % l’être occasionnellement et 47 % ne pas l’être du tout. Reste que 37 % d’entre eux se disent intéressés par l’idée de le devenir. Et quand on demande à ces derniers ce qui les freine, la réponse qui revient le plus souvent est l’argent, nerf de l’investissement. La plupart d’entre eux préfèrent, en effet, réinvestir leurs gains dans leur propre entreprise. Arrive ensuite le temps, que peu d’entre eux peuvent se permettre de consacrer à une telle activité tout en étant conscients des bénéfices qu’elle leur rapporterait. Enfin, le manque d’information semble être aussi un obstacle, certains dirigeants ne connaissant même pas le terme de « business angel ».
À la question « quelle est ou serait votre motivation pour être ou devenir business angel ? », l’envie de faire partager leur expérience à de jeunes entrepreneurs revient dans 43 % des réponses des entrepreneurs du panel Oséo Excellence. La seconde motivation est d’ordre fiscal (environ 20 % des réponses) et l’envie de « rendre la pareille » revient dans seulement 9 % des réponses.

Source : chefdentreprise.com

© The Yorck Projekt, via Wikimedia Commons

SPIP Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | mentions légales | logo Lavoisier logo facebook logo twitter Se connecter