Accueil du site > BIOTECH DIRECT > La source du capital-risque se tarit

La source du capital-risque se tarit

lundi 16 juillet 2012

par Safi Douhi

Les investissements en capital-risque dans les biotechs ont reculé au deuxième trimestre de cette année pour atteindre les niveaux les plus bas de 2007.

Alerte ! Alerte ! Le capital-risque va mal, voire très mal ! C’est ce qui ressort du dernier baromètre Bloomberg Industries qui a vu, au deuxième trimestre 2012, une chute de 43 % des investissements de ce type dans le secteur biotech. La seconde moitié du premier semestre n’a vu passer que 59 investissements en capital-risque pour un montant total de 9,3 millions de dollars (M$) (environ 7,6 M€) à l’échelle de la planète. Un montant ridiculement faible qui flirte avec les abysses atteintes en 2007, au début de la crise financière. En Europe, les biotechs n’ont attiré que 48 M$ (39,3 M€ environ), selon le Boston Business Journal.
Des chiffres qui impactent évidemment les investissements globaux levés par les entreprises du secteur : 2,76 milliards de dollars (Md$) (2,26 Md€) au deuxième trimestre, pour un total sur le premier semestre qui atteint 7,9 Md$ (6,5 Md€), soit une baisse de 46,4 % pour le deuxième trimestre et de 40 % sur l’ensemble des six premiers mois de l’année.
La baisse des investissements en capital-risque dans les biotechs n’est pas le seul signe inquiétant pour les biotechs, tous les leviers semblant plus ou moins grippés. À commencer par les introductions en bourse. Seules les fusions/acquisitions parviennent encore à faire entrer du cash.

Sources : Boston Business Journal, d’après Fierce Biotech

SPIP Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | mentions légales | logo Lavoisier logo facebook logo twitter Se connecter