Accueil du site > MILITECH > Le drone et l’oiseau

Le drone et l’oiseau

vendredi 24 février 2012

par Safi Douhi

Pour imaginer de nouveaux drones, deux chercheurs se sont intéressés au vol de l’autour, un rapace qui se déplace à grande vitesse dans les forêts denses.

À voir progresser l’autour des palombes (Accipiter gentilis) (voir la vidéo), il y a de quoi être impressionné tant le rapace se déplace avec une étonnante habileté au milieu des enchevêtrements de troncs et de branches des forêts de l’hémisphère Nord. De quoi susciter l’intérêt des concepteurs de drones, ces petits engins volants sans pilote utilisés par l’armée et la police pour des missions de surveillance.
Deux chercheurs du MIT, Sertac Karaman et Emilio Frazzoli, ont décrypté le vol du rapace afin de le modéliser et appliquer leurs résultats à de futurs robots volants. D’après leurs résultats, l’autour est bien trop rapide pour pouvoir s’arrêter s’il rencontre un obstacle mais sa vitesse maximale lui laisse cependant le temps d’analyser sa trajectoire et de changer de cap. Au-delà de cette vitesse, il se crashe inéluctablement.
La mise au point de drones capables de la même réactivité que l’autour permettrait notamment d’aider à la cartographie de zones inatteignables ou très encombrées, suite à une contamination nucléaire ou une catastrophe naturelle par exemple.

© Thermos
GFDL, CC-BY-SA-3.0 or CC-BY-SA-2.5-2.0-1.0,
via Wikimedia Commons

SPIP Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | mentions légales | logo Lavoisier logo facebook logo twitter Se connecter